Le village

Posté le par

PRÉSENTATION DE LA COMMUNE

Mise à jour le 27 Mars 2013

FICHE ADMINISTRATIVE :

  • Son sénateur est Monsieur Jean-Pierre Chevènement (MRC).
  • Pérouse fait partie du canton de Danjoutin dont le conseiller général est Monsieur Daniel Feurtey.
  • Sa circonscription électorale est «  Belfort sud Â Â» dont le député est Monsieur Damien Meslot (UMP).
  • La superficie de Pérouse est de 486 hectares (4.9 km2) avec une altitude minimum de 354 mètres et un maximum de 443 mètres.
  • Pérouse est composée de 1 084 habitants (janvier 2013) avec une densite de 219,59 personnes par km2.
  • Les citoyens de Pérouse sont nommés les Pérousiens et les Pérousiennes.

 

PEROUSE OU PÉROUSE ?

Les avis sont partagés en ce qui concerne l’orthographe du nom de la commune. Quelle que soit la manière dont ils l’écrivent, les uns et les autres le prononcent cependant généralement sans marquer l’accentuation.La transcription de l’usage oral donnerait donc plutôt raison aux partisans de l’écriture sous la forme «  Perouse Â Â». Mais c’est l’autre orthographe qui est utilisée dans les documents officiels aujourd’hui. C’est aussi celle que l’on trouve dans les encyclopédies et sur les plans cadastraux.Il est très difficile de découvrir l’origine de l’accent aux travers des différentes archives ou documents disponibles. On le trouve, par exemple, sur des actes de l’Eglise datant du 18eme siècle ou sur certaines cartes postales anciennes. Par contre, il n’apparaît qu’à partir du 18 décembre 1971 dans les registres municipaux. Auparavant les conseillers ne l’utilisaient pas. La fréquente écriture du nom en majuscules ne facilite pas l’enquête.

Les pistes sont d’autant plus brouillées que même les panneaux d’entrées du village ne sont pas tous rédigés de la même façon.
On peut alimenter longtemps le débat. Disons que les deux orthographes sont acceptables et ont eu cours, même si c’est bien « Pérouse » qui s’impose aujourd’hui.

Pérouse, écrivons-le ainsi, est une des 102 communes du territoire de Belfort (90) et n’est séparée de la ville de Belfort, siège de la préfecture, que par l’autoroute A36 qui la relie d’un côté à Montbéliard et au-delà à Besançon et de l’autre à Mulhouse.

Depuis le 1er janvier 2000, Pérouse fait partie de la «  Communauté d’Agglomérations de Belfort Â Â», l’Etablissement Public de Coopération Intercommunale (ECPI) qui prend la suite du District de l’Agglomération Belfortaine (DAB). Cet ECPI a des compétences très larges qui englobent celles de l’ancien District, en y ajoutant le développement économique, l’aménagement de l’espace communautaire, l’équilibre social de l’habitat sur le territoire communautaire et la politique de la ville.

La commune a un délégué titulaire et un délégué suppléant qui la représentent au sein du Conseil de la Communauté d’Agglomérations, constitué de 72 délégués titulaires (Dont 29 pour la commune de Belfort).

Depuis la fin de l’année 2000, Pérouse est jumelé au village de Barogho au Burkina-Faso (département de Komki-Ipala).

A Pérouse les rues ont toutes des noms de plantes. On remarquera qu’à droite de la Grande Rue (qui est l’exception à la règle), les noms sont ceux de grands arbres, alors qu’à gauche ce sont ceux d’arbustes ou de fleurs. Notons à ce propos, que Pérouse est régulièrement classée dans les dix premiers lauréats du prix de fleurissement pour la catégorie des communes de plus de 300 et moins de 1000 habitants, et que certains Pérousiens se distinguent brillamment de manière individuelle dans ce concours.

Laisser un commentaire